Mecanique
8 Décembre 2018 à 10h07 - 287

3 conseils pour bien négocier l'achat d'une voiture neuve

Vous êtes sur le point de signer l’achat d’une voiture neuve? Vous vous demandez si vous ne pouvez pas économiser encore un petit peu sur le prix final ? Contrairement aux idées reçues, vous avez tout à fait le droit de négocier le prix de votre future voiture neuve. Cela fait partie du jeu entre un acheteur et un vendeur. Nous avons préparé pour vous quelques petits conseils pour que la négociation se déroule au mieux et vous soit favorable.

Se renseigner sur les prix du marché

Avant de tenter toute négociation, il est très important de se renseigner au préalable en fonction des prix qui sont pratiqués sur le marché. Vous pourrez alors en déduire votre marge de négociation et le prix maximum à ne pas dépasser. Il faut également savoir que la négociation est plus difficile chez une marque plutôt qu’une autre en fonction de sa position sur le marché et de ses résultats de vente.

Choisir le bon moment

Vous ne le saviez peut-être pas mais certaines périodes de l’année sont plus favorables que d’autres pour tenter de sortir gagnant de la négociation. Par exemple, à l’approche des fêtes de fin d’année, les commerciaux doivent avoir atteint un certain nombre de vente. Vous pourrez donc plus facilement baisser le prix de la voiture que vous souhaitez car le vendeur voudra absolument réaliser une vente. Il en va de même pour le mois d’août car les Français prévoient leur budget pour les vacances plutôt que pour une voiture. Le mois est donc généralement calme, le bon moment pour réaliser une belle négociation.

Négocier tout en restant raisonnable

N’ayez pas peur d’annoncer au concessionnaire votre prix le plus bas. Cependant, faites attention à rester raisonnable dans votre demande pour que le vendeur voit que vous êtes au courant des prix pratiqués et qu’il ne pourra pas vous avoir si facilement. Malgré tout, gardez à l’esprit que hors promotions spéciales, baisser le prix de la voiture demande un effort au commercial. En général, une réduction entre 10 et 15% est un bon compromis entre les deux parties. Si le vendeur est fermé à la négociation sur le prix de la voiture, faite le pour les équipements et accessoires.